Héritée du vocabulaire de la construction navale, la “varangue” est une pièce de bois qui épouse la forme de la coque intérieure. Elle sert de base aux allonges dont se compose le couple(1). Elle supporte aussi le plancher.

La pièce métallique du rhinocéros sur laquelle se pose les deux silhouettes courbes de verre épaisses de 19 mm a cette fonction.

Autant dire que c’est la clé de voûte du rhinocéros.

Cette pièce métallique est imprimée en 3D, son traitement de surface devra être soigné.

Tandis que le verre sculpte la lumière, l’acier la renvoie. Afin que la lumière traverse la masse métallique, une dentelle de motifs perforés est dessinée sur la partie supérieure et sur le front du rhinocéros.

A l’intérieur de la pièce métallique, sur la face inférieure un traitement de surface brillant concentre la lumière afin d’iriser les verres. Une réflexion à la dorure au palladium est à l’étude.

notes :

  1. Varangue, nom donné à chaque ensemble de pièces courbes, symétriques par rapport à la quille sur laquelle ils sont fixés perpendiculairement, et montant jusqu’au plat-bord. Chaque ensemble est formé de varangues, de genoux et d’allonges. ( Chaque définition du vocabulaire de la construction navale renvoie à dix autres entrée du lexique des termes en charpente navale. Consultez le site http://www.mandragore2.net, afin de suivre le fil. )
détail sur la structure de maintien – rhinoceros.world